mercredi 29 janvier 2020

Je suis fille de rage - Jean Laurent Del Socorro #PLIB2020


Je suis fille de rage - Jean-Laurent Del Socorro

1861 : la guerre de SĂ©cession vient de commencer. Du gĂ©nĂ©ral Grant Ă  la simple soldate, de la forceuse de blocus Ă  l'esclave affranchie… Autant de personnages pour dĂ©crire tous les visages de cette AmĂ©rique ensanglantĂ©e pendant quatre annĂ©es de conflit. 
La mort se rĂ©incarne pour arpenter ce Nord et ce Sud qui se dĂ©chirent. Elle va faire face Ă  celui qui la convoque, le prĂ©sident Abraham Lincoln, pour lui faire comprendre que cette guerre doit dĂ©sormais Ă©pouser une cause plus grande : celle de l’abolition de l’esclavage.

Note : 3 / 5


Après ma lecture en demi teinte de Royaume de vent et de colères qui manquait d'imaginaire selon moi, j'étais tout de même curieuse de lire Je suis fille de rage qui traite d'un moment de l'histoire américaine que j'ai pu beaucoup étudier en licence d'anglais et qui m'avait passionné : la guerre de sécession. Malheureusement, je crois que les livres de Jean-Laurent Del Socorro ne sont tout simplement pas faits pour moi...

Résumer les 5 années qu'a duré cette guerre entre le nord et le sud des Etats Unis est un véritable challenge. Je suis fille de rage est terriblement ambitieux et je suis vraiment admirative de la façon dont l'auteur a réussi à rendre ce conflit aisé à lire et vraiment accessible. J'aurais adoré avoir ce livre sous la main lors de mes études !

Mais le fait est que j'ai lu ce livre pour mon loisir alors qu'il n'est pas vraiment divertissant... J'ai trouvé le récit très froid, on enchaîne les batailles et les événements de façon très neutre et lassante sans jamais ressentir aucune émotion pour les personnages.

J'ai d'ailleurs énormément eu de mal à tous les distinguer au début. J'étais vraiment perdue car entre deux lettres ou communiqués (traduits par l'auteur lui même, chapeau !) on passe d'un camp à un autre vraiment rapidement (les chapitres font généralement 2 ou 3 pages) et même s'il y a une petite phrase pour nous indiquer quel personnage on est censé suivre, j'aurais préféré qu'on nous mette directement le nom du personnage pour plus de clarté. Pour le coup j'ai trouvé Royaume de vent et de colères vraiment mieux construit. Chaque chapitre avait son style différent d'après le personnage que l'on suivait. Dans Je suis fille de rage il n'y a que Minuit qui bénéficie vraiment de cet exercice de style que j'avais beaucoup aimé dans le premier livre et c'est dommage.

Et ce livre est une nouvelle fois pas du tout assez ancré dans le genre de l'imaginaire pour moi. Les passages entre Abraham Lincoln et la Mort sont pourtant absolument géniaux !! Clairement, j'ai continué à lire ce livre pour ces quelques moments vraiment puissants et marquants ! J'aurais vraiment aimé que Jean-Laurent Del Socorro aille plus loin dans l'imaginaire. Pour moi ce livre tient plus du thriller psychologique historique que du fantastique...

Encore une fois, écrire un livre sur la guerre de sécession est un exercice quasi impossible et Jean-Laurent Del Socorro m'a bluffé de ce côté là. Les raisons pour lesquelles je n'ai pas apprécié ma lecture sont assez personnelles au final : quand il n'y a pas un minimum d'imaginaire moi ça m'ennuie et je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages. C'est un très, très bon livre historique que je conseille vraiment à tous ceux qui sont en licence d'anglais par exemple, mais que j'ai difficilement su apprécier pour le loisir.


Je suis fille de rage
23,90€ / 519 pages / #ISBN9782366294774

Aucun commentaire:

Publier un commentaire