samedi 21 janvier 2017

The Book of Ivy, tome 1 - Amy Engel

The Book of Ivy, tome 1 - Amy Engel

Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple. 
J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu. Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche… Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera. Née pour trahir et faite pour tuer… 
Sera-t-elle à la hauteur ? À la fois histoire d’amour torturée, thriller psychologique et dystopie cruelle, The Book of Ivy vous entraîne dans un compte à rebours haletant dont vous ne sortirez pas indemnes.

Note : 3 / 5


The Book of Ivy est une dystopie dont j'ai beaucoup entendu parler et qui a eu son petit succès, couronné par une sortie en poche fin d'année dernière. Le livre m'a plu dans son ensemble, je l'ai très vite dévoré, mais j'ai aussi trouvé que c'était une lecture un peu facile.

Dans le monde de notre héroïne, Ivy, une troisième guerre mondiale nucléaire a complètement ravagé la Terre. Les quelques survivants se sont organisés et ont réussi à recréer un semblant de société au sein de la ville de Westfall. Une société très stricte, entourée d'un grillage, où la moindre erreur équivaut à se faire expulser hors de la ville où plus rien ne subsiste, et où on subit des mariages arrangés pour maintenir la paix. Car la ville a été fondée à la suite de l'affrontement de deux familles : les Westfall, celle d'Ivy, qui voulait créer une démocratie, et les Lattimer, celle de son futur mari qu'elle est obligée d'épouser, qui voulait instaurer une dynastie, et qui a gagné. Mais si Ivy se plie à ce mariage, c'est parce que sa famille a un plan pour changer cette société qu'elle trouve injuste : Ivy va devoir tuer Bishop, le fils du président, le jeune homme qu'elle va épouser, pour enclencher la révolution qu'ils attendent tous.

The Book of Ivy est donc une dystopie plutôt classique, on comprend très vite l'histoire mais aussi les enjeux. Car bien sur qui dit dystopie, dit société se voulant parfaite, mais cachant plein de petits problèmes. Pourtant, au fur et à mesure que l'on avance dans le récit, j'ai vraiment aimé cette confrontation entre la vision qu'a Ivy de cette société et celle qu'en a Bishop. Le lecteur se rend très vite compte que rien n'est tout blanc ou tout noir, le livre nous permet de réfléchir et c'est un aspect que j'ai beaucoup apprécié.

Amy Engel nous fait aussi beaucoup réfléchir sur la condition de la femme. C'est un véritable livre féministe qu'elle nous offre, nous faisant un tour d'horizon des injustices que subissent les femmes encore aujourd'hui (mariage forcé, femmes battues, femmes objets), et qui subsistent dans cette société qui joue sur le bien commun.

Mais tout ça est un peu facile et entendu. C'est bien d'en parler, mais j'ai trouvé que l'auteur n'allait pas très loin. Le récit est aussi un peu prévisible. On sait très bien qu'Ivy va finir par tomber amoureuse de celui qu'elle est censée tuer et que ça va changer tous ses plans. Pourtant, on continue à lire car c'est terriblement addictif, on a envie de lire le moment où il vont enfin tomber pleinement amoureux et on a envie de savoir ce qu'Ivy va faire, tout en sachant très bien ce qui va arriver.

Bref, c'est un livre qui se lit bien mais qui ne surprend pas vraiment. J'ai cependant assez envie de lire la suite car on est susceptible d'en apprendre un peu plus sur le monde post-apocalyptique d'Ivy. C'est vraiment un livre efficace dont je comprends l'engouement même si je n'ai pas été pleinement conquise.

Logo Livraddict

4 commentaires:

  1. Je suis en train de lire le tome 1 et je suis totalement d'accord avec toi. C'est un livre assez cliché, rien n'est très surprenant et pourtant tellement addictif ! Personnellement je ne lis pas beaucoup de dystopies alors peut être que, comme tu dis, c'est plutôt le concept et tout la réflexion et les dénonciations qu'il y a derrière qui me séduisent mais en tous cas je ne peux pas m'empêcher de continuer ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi j'en lis justement trop les derniers temps, et c'est vraiment toujours la même chose au final ! XD

      Supprimer
  2. Une lecture facile, mais je n'ai pas été très convaincue et conquise non plus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! contente de ne pas être la seule ! Car ce livre est vraiment adoré sur la blogosphère !

      Supprimer