mercredi 1 juillet 2020

Les chats des neiges ne sont plus blancs en hiver - Noémie Wiorek

Les chats des neiges ne sont plus blancs en hiver - Noémie Wiorek

Morz est la terre la plus au Nord du monde. Des siècles plus tôt, la neige a cessé de tomber et la glace a fondu, devenue une boue informe et immonde. 
Il y a une ombre dans l'Est de Morz ; celle de Noir, un esprit maléfique prêt à tout pour provoquer la ruine du royaume. Sur ses talons court le Second, un guerrier prodigieux, plus cruel et féroce que tous les séides gravitant autour d'eux. 
Il y a un enfant sur le trône de Morz : on attend de lui la ferveur de ses ancêtres pour maintenir le royaume dans la Lumière. Mais le prince Jaroslav doute de sa place, de son pouvoir et ne souhaite qu'une seule chose : vivre en paix. 
Et dans le Nord, près des montagnes, ourdissent les sorcières, vengeresses, dévorées par le rêve incertain de refaire un jour tomber la neige sur leur monde déchu.

Note : 3,5 / 5


Les chats des neiges ne sont plus blancs en hiver est un livre à la fois très classique et original. Je n'arrive toujours pas à savoir si j'ai aimé ou non ma lecture tant je l'ai trouvée abstraite et l'histoire simple. Mais ce livre, c'est avant tout une ambiance, des sentiments et un voyage ; et de ce côté là j'ai été complètement transportée. Merci beaucoup aux Editions de l'Homme Sans Nom pour l'envoi de ce livre.

Le récit est lent, très lent. Cela ne plaira pas à tout le monde mais personnellement j'ai beaucoup aimé. Noémie Wiorek nourrit le lecteur de plein de détails, d'odeurs, de nostalgie. Son univers a une très belle consistance, c'est tangible, réel et à la fois abstrait comme dans un rêve. Le style est très imagé et nous plonge au plus profond des sentiments des personnages. Le livre est ainsi vraiment original et unique de par son style alors que l'histoire en soit est assez simple.

Il s'agit d'une lutte entre la Lumière et les ténèbres. Certes, nous suivons principalement les "méchants", ce qui est assez original en soit (et j'ai adoré !) mais tout le propos du livre est de ramener la neige (et donc les ténèbres) sur les terres de Morz. Pour cela, Noir et ses troupes, aidés des sorcières, vont partir en guerre contre les humains et leur révérence pour la Lumière en anéantissant les représentants de leur Dieu-lion.

Mais l'auteure ne se cantonne pas à une vulgaire guerre entre le bien et le mal. Les motivations des personnages demeurent floues, la Lumière n'est pas aussi pure que ce que l'on peut croire et Noir n'est au final pas du tout ce que l'on pense. J'ai été étonnée par la fin qui n'est au finale positive pour personne, j'aurais aimé ressentir un peu d'espoir, mais je ressors étonnement triste de ma lecture.

Les chats des neiges ne sont plus blancs en hiver est un livre qui se vit. J'ai l'impression de ne pas avoir tout compris, de ressortir de ma lecture comme l'on émerge d'un rêve, mais ce n'est pas grave car j'ai ressenti énormément de choses en lisant. Ce livre est un voyage amer que je ne regrette absolument pas.


Les chats des neiges ne sont plus blancs en hiver
21,90€ / 424 pages / 9782918541684


mercredi 17 juin 2020

Les chaînes du silence - Celine Chevet


Les chaînes du silenceCeline Chevet

Après avoir sauvé la vie d’un vampire, Nathanaël est contraint de fuir son village. Réfugié au plus profond de la forêt où ces créatures gardent les ombres, il est adopté par l’une d’entre elles qu’il nomme Kael, scellant ainsi son destin. 
Malgré sa nouvelle condition d’animal domestique et le silence permanent de son maître, Nathanael observe la communauté qu’il intègre et dont il ignore tout. Pour la première fois, il apprend à contempler ces espaces immenses qui isolent les hommes et abritent les Bêtes, ces créatures issues d’un autre temps. 
Lui, l’humain fragile et sensible, symbolise tout ce que les vampires immortels ne regardent plus. Mais parce qu’il choisit de s’attacher pleinement à son maître, leur vie en est bouleversée. De ces chaînes nait un espoir. La liberté. Pour tous les deux.

Note : 4,5 / 5


Gagnante du PLIB2019 avec La fille qui tressait les nuages, j'étais depuis vraiment curieuse de découvrir cette auteure. C'est finalement avec son dernier livre, Les chaînes du silence, que j'ai pu apprécier la plume de Celine Chevet pour la première fois et lire une histoire de vampires vraiment pas comme les autres.

Oui, une histoire de vampires, encore. Sauf que je n'avais jamais rien lu de pareil. Celine Chevet bouscule pas mal de choses au sujet des vampires pour en créer une nouvelle race propre à cette histoire. Ils sont vulnérables à la lumière et à l'argent, ont besoin de sang pour survivre et ressemblent physiquement aux vampires de l'imaginaire commun, mais l'auteure a réussi à créer quelque chose de vraiment beau et unique dans son livre. C'est assez difficile d'en parler car il y a une dimension assez abstraite à leur existence. Les vampires sont tous reliés entre eux, sont capable de franchir l'entre monde pour se téléporter, ils se parlent par une sorte de télépathie musicale et vivent en société assez complexe. J'ai trouvé tout ça vraiment original et intéressant.

Dans le monde des Chaînes du silence, les vampires sont un peuple à part entière, en haut de l'échelle (ou du moins c'est ce qu'ils pensent), et traitent souvent les humains comme du vulgaire bétail ou des animaux de compagnie. Les émotions, c'est quelque chose de tabou chez les vampires qui créer un véritable fossé entre les deux peuples, et c'est tout le propos du livre. Nous suivons deux récits, deux relations humain-vampire : Kael et Nathanael à travers son journal, et une fillette et un vampire sans noms qui suivent leurs traces. Leurs relations va les changer à jamais, montrant tout le pouvoir des émotions.

J'ai vraiment été admirative de la maîtrise avec laquelle l'auteure nous propose ce récit à deux trames, pas une seule fois je ne me suis perdue, l'univers se dévoile petit à petit, c'est vraiment très agréable à lire. De plus, la plume de Celine Chevet est très poétique et profite vraiment à l'ambiance mystérieuse et abstraite du livre. Les descriptions sont belles, les relations touchantes et il y a un je ne sais quoi complètement déprimant tout le long du récit que j'ai juste adoré. L'histoire est à la fois cruelle et attendrissante, macabre et belle, elle est faite de plein de contrastes qui rend le livre vraiment unique et captivant.

Si les studios Ghibli se décidaient à faire un film de vampires, il serait inspiré de ce livre. J'ai juste adoré ma lecture ! J'ai été transportée par l'univers et la revisite si singulière des vampires. Je suis tombée amoureuse de la plume de l'auteure et de son imaginaire. Celine Chevet est une auteure à surveiller de très près ! Merci aux éditions du Chat Noir pour l'envoi de ce quasi coup de coeur ♥

" En nous enchaînant l'un à l'autre, nous nous étions libérés. Il était né de cette délivrance un lien immuable qui façonna les années suivantes de la plus sincère et de la plus pure des manières. " - Nathanaël, Les chaînes du silence


Les chaînes du silence
19,99€ / 308 pages / 9782375681374