mercredi 28 octobre 2020

La princesse au visage de nuit - David Bry #PLIB2021

La princesse au visage de nuit - David Bry

Dans les bois vit la princesse au visage de nuit ; ses yeux sont des étoiles et ses cheveux l’obscur. 
Hugo, enfant violenté par ses parents, s'est enfui avec ses amis dans la forêt, à la recherche de la princesse au visage de nuit, qui exaucerait les vœux des enfants malheureux... Il est ressorti du bois seul et sans souvenirs, et a été placé dans une famille d'accueil. 
Vingt ans plus tard, alors qu'il a tout fait pour oublier son enfance, Hugo apprend la mort de ses parents. Mais, de retour dans le village de son enfance, il découvre que ses parents auraient été assassinés, et d'étranges événements se produisent. La petite voiture de son enfance réapparaît comme par magie. De mystérieuses lueurs brillent dans les bois. Les orages soufflent des prénoms dans le vent.

Note : 3 / 5

Je ne lis pas souvent de polars et lorsqu'en j'en commence un j'oublie à chaque fois à quel point ce genre m'ennuie. Je ne pense pas que La princesse au visage de nuit soit un mauvais livre, même si j'aurais aimé qu'il soit plus fantastique, mais les polars et moi ça ne marche tout simplement pas.

Le livre se lit très rapidement. Les chapitres sont très courts et les scènes s'enchaînent très vite. L'auteur utilise très souvent le présent, donnant ainsi un sentiment d'urgence et accrochant le lecteur. Le livre m'a vraiment semblé bien écrit, alternant plutôt bien les souvenirs et l'avancement de l'enquête. Pour autant, j'ai trouvé que le récit se répétait trop. Je n'avais qu'une hâte : arriver à la fin pour enfin ne plus entendre parler de cette satanée princesse et du drame qu'a vécu Hugo lorsqu'il était petit !

Et c'est le problème de la plupart des polars que j'ai lu : il n'y a souvent qu'un seul objectif, qu'un seul point sur lequel le récit est centré et on nous le rabâche jusqu'à enfin résoudre le mystère qui plane autour. Et moi, c'est quelque chose qui me lasse et m'ennuie.

Ce livre, comme l'indique le titre, tourne autour du mystère de la princesse au visage de nuit. Cette princesse, Hugo et ses amis Pierre et Sophie l'ont cherché lorsqu'ils étaient petits, ils se sont enfoncés dans la forêt à sa recherche, et seul Hugo en est ressorti vivant.

Dès le début, je n'ai pas cru une seconde à l'aspect fantastique. J'étais persuadée que tout allait se résoudre de façon logique et allait nous montrer que rien dans tout ça n'était fantastique. Au final, la fin m'a plutôt étonnée, et contrairement à plusieurs autres avis que j'ai lu, je n'ai pas du tout été déçue par cette fin.

Mais clairement, ce livre ne m'a pas passionné. Il faut vraiment que j'arrête de tenter de lire des polars car ce n'est vraiment pas un genre que j'affectionne. De plus, les problèmes actuels et les récit se passant de nos jours ne m'intéressent vraiment pas. Je suis vraiment passée à côté de ce livre, mais je pense qu'il saura plaire à beaucoup d'autres lecteurs.


La princesse au visage de nuit
19,90€ / 278 pages / #ISBN9782918541721

mercredi 21 octobre 2020

❤ Les griffes et les crocs - Jo Walton


Les griffes et les crocs (Tooth and claw) - Jo Walton

Bon Agornin a eu une longue et belle vie, mais sa fin est proche, il le sent. Étendu près de son trésor, il attend la mort. Toute sa famille est réunie pour vivre avec lui ses derniers instants : ses deux fils et ses trois filles, ainsi que son gendre, l’Illustre Daverak qui héritera de son domaine. 
Bon Agornin tient absolument à se confesser à son fils aîné, il veut partir absous de ses péchés, d’autant que ceux-ci sont immenses : afin de pouvoir devenir un dragon de soixante-dix pieds de long, capable de voler et de cracher du feu, il a dévoré son frère et sa sœur – les carcasses de bœuf ne suffisent pas pour mener à bien une telle entreprise… 
«Je n’ai pas eu le choix», se justifie-t-il, dans son dernier souffle. Avant d’être dévoré à son tour par ses héritiers, comme le veut la tradition chez les dragons.

Note :  coup de cœur

Deuxième livre de Jo Walton que je lis et deuxième coup de coeur. Ce livre est pourtant très différent de Morwenna, mon premier coup de coeur, mais il est tout aussi génial !

Le livre peut se résumer très simplement : c'est du Jane Austen, mais les personnages sont tous des dragons ! (si après cette première phrase vous n'être pas déjà convaincu je ne peux plus rien pour vous !) J'ai trouvé le concept vraiment génial, bien mené et le livre est malgré tout intelligent comme un Jane Austen. Jo Walton se moque un peu, transposant certaines particularités de l'époque à la race des dragons, mais elle se moque gentiment. Pour être respectable, une dragonne non mariée doit avoir les écailles dorées, si elle a les écailles roses, elle a déjà été courtisée et c'est très souvent le scandale ! Les dragons portent tous des chapeaux, ils ont des domestiques, le rang est très important dans la haute société (il y a tellement de titres différents que je me suis perdue !), il y a plein de petits détails vraiment géniaux, c'est si bien pensé.

Nous allons suivre les péripéties de la famille Agornin et plus particulièrement des deux dernières dragonnes à marier qui vont se retrouver en difficulté après la mort de leur père Bon. Haner va devenir la protégée de la famille de sa soeur Berend, dont le mari est un tyran et Selendra va aller dans la famille de son frère Penn qui est le pasteur du domaine des Benandi. Vous vous en doutez, comme dans chaque Jane Austen, rien ne va se passer comme prévu, il va y avoir de nombreux rebondissements, de nombreuses histoires d'amour, des dragons qui vont s'entretuer mais tout va bien finir !

Comme dans les Jane Austen, ce livre est également une critique de la société. Jo Walton parle de religion, des problèmes que pose la différence de rang, de la condition des domestiques, tant de choses que l'on peut aisément retransposer à notre propre société d'humains.

Non, vraiment, ce livre est une pépite. Il est à la fois drôle, intelligent et si amusant à lire ! C'est un mélange parfait de ce que j'aime : la fantasy et Jane Austen. Je ne pensais jamais voir ces deux mots dans une même phrase un jour, mais Jo Walton l'a fait et c'est génial !


Les griffes et les crocs
21,90€ / 412 pages / 9782207134764