mercredi 25 janvier 2023

L'ascension de Camelot, tome 2 : La trahison de Camelot - Kiersten White

L'ascension de Camelot, tome 2 : La trahison de Camelot (Camelot Rising, book 2 : The Camelot Betrayal) - Kiersten White

Le Roi Arthur étend l'influence de son royaume avec Guenièvre à ses côtés. Mais chaque nuit, celle-ci rêve de ténèbres et d'un mystérieux pouvoir qui rôde sous le château...? 
Guenièvre a peut-être accepté son rôle de reine de Camelot, mais elle n'arrive toujours pas à y trouver sa place. Alors que Brangien pleure son amour perdu, que Lancelot essaie de s'affirmer en tant que chevalière et qu'Arthur règne, la jeune femme réalise à quel point son existence est vide. Elle n'a aucun souvenir de qui elle était avant de jouer ce rôle de composition. 
Après un évènement tragique, Guenièvre revient à Camelot pour y trouver la plus grande des menaces. Pas sous les traits de la Reine Noire ou d'une armée d'invasion, mais en la personne de la petite sœur de la vraie Guenièvre. Pourra-t-elle maintenir l'illusion ou va-t-elle faire face à un danger sans précédent ?

Note : 3,5 / 5

J'avais adoré le premier tome et malheureusement cette suite m'a un peu moins plu. Contrairement à ce que j'ai pu lire dans d'autres critiques, personnellement ce n'est pas le rythme qui m'a gêné dans ce deuxième tome mais le récit qui m'a lassé.

L'intrigue et toutes les complications de ce deuxième tome sont du à un problème de communication entre les personnages et c'est clairement quelque chose que je déteste dans les livres. Entre autre, au lieu de clairement demander à sa soeur lorsqu'elle arrive par surprise à Camelot si elle est bien sa soeur et non un subterfuge de leur ennemie et de la toucher pour savoir si elle dit bien la vérité (qu'est ce que c'est pénible quand dans la fantasy les personnages ont des pouvoirs et ne les utilisent pas !), Guenièvre va la snober et l'éviter pendant des pages ! Pour finalement ENFIN faire ça et découvrir que forcément il n'y avait aucun problème !

Dans l'ensemble j'ai trouvé Guenièvre un peu pénible dans ce deuxième tome. Elle n'évolue pas beaucoup et ne fait que s'apitoyer sur son sort, se renferme sur elle même et garde des informations pour elle. Elle finit seule à la fin et je trouve qu'elle l'a bien cherchée. Tous les autres personnages, Brangien, Lancelot, Arthur, sont tellement attachés à elle et feraient tout pour elle, mais elle n'en fait qu'à sa tête et fait juste n'importe quoi !

Et c'est dommage car j'adore toujours autant l'histoire et les réécritures des légendes arthuriennes. Certains passages sont vraiment vraiment bien, les choix de l'auteure intéressants ! J'ai adoré découvrir la version de l'auteure des histoires de Tristan & Iseult (tout le passage où ils tentent de sauver Iseult est génial d'ailleurs, même si c'est le point de départ des doutes et problèmes de Guenièvre qui m'ont tant exaspérés dans ce deuxième tome) ou encore de Morgane. 

J'aime aussi beaucoup la façon d'écrire de Kiersten White, il y a beaucoup de descriptions et même si j'ai eu un peu de mal avec Guenièvre dans ce tome, ça reste intéressant d'être dans sa tête et de connaître ses sentiments. Au fond je la comprends, mais juste bouge toi un peu quoi !

Au final ce deuxième tome c'est le tome du milieu un peu long et oubliable, avec quelques problèmes, qui n'a pas forcément beaucoup d'enjeux (l'ennemie du premier tome est au final très peu présente !) mais qui lance la suite et fin de la série. Je l'ai un peu démonté ce deuxième tome, mais au fond j'aime vraiment beaucoup cette série et j'ai hâte de lire le dernier tome. J'espère que celui ci sera à la hauteur après cette petite déception !


L'ascension de Camelot, tome 2 : La trahison de Camelot
17,90€ / 443 pages / 9782378760793

mercredi 18 janvier 2023

Histoires courtes - Junji Ito

Histoires courtes - Junji Ito

Ce volume unique grand format rassemble les nouvelles créées par le maître Junji Ito pour l'éditeur japonais Shogakukan, dont certaines sont inédites. La publication est accompagnée de pages en couleur dont des illustrations inédites et également un épisode spécialement créé pour l'occasion. En bonus, la célèbre histoire autobiographique qu'Ito a dédiée au maître Kazuo Umezu (L'École emportée).

Note :  coup de cœur

L'avis de mon chéri :

A l’occasion des 60 ans de Junji Ito et de son exposition au festival d’Angoulême, Tonkam nous offre une belle intégrale de ses nouvelles. Une bonne initiative tant l’oeuvre d’Ito est éclectique et son édition peut être disparate. D’autant plus que l’ouvrage est de superbe facture.

Histoires courtes regroupe dix nouvelles d’Ito auparavant parues séparément mais devenues depuis difficiles à trouver et rassemblées. Il est vraiment plaisant de les avoir toutes à portée de main en un même endroit. La sélection des nouvelles fait se rencontrer de manière pertinente les œuvres originales célèbres et des adaptations moins connues. Il est plaisant de retrouver les histoires cultes comme Des millions de solitaires mais le plus gros intérêt de cette édition vient, à mon sens, de la découverte des œuvres littéraires japonaises classiques remises au goût du jour par l’oeil malsain de Junji Ito. Il y a notamment deux nouvelles d’Edogawa Ranpo, auteur fantastique des années 30, qui sont en parfaite adéquation avec l’ambiance de conte lugubre qu’Ito développe depuis toujours. Ils dépeignent la même fascination morbide pour les relations humaines déviantes. Elles s’intègrent donc parfaitement au reste de l’ouvrage et du travail de Junji Ito et sont une bonne porte d’entrée vers un autre pan de littérature étrangère. A ceci s’ajoute une étonnante autobiographie où Junji Ito raconte sa jeunesse à travers son admiration pour Kazuo Umezu, précurseur du manga d’horreur. Cet intermède astucieusement placé au centre de l’anthologie donne à cette dernière une dimension très personnelle, comme si Junji Ito lui-même mettait côte à côte ses meilleurs travaux et la source de leur inspiration.

Hormis ce très bon travail de curation, une attention toute particulière a également été portée sur la qualité matérielle du livre. La reliure rigide amuse de par son petit clin d’oeil historique, la jaquette papier reprenant l’illustration de couverture d’époque de La Vénus invisible donne un aspect rétro à l’ensemble mais en dessous se dévoile une magnifique illustration monochrome, en teintes de noir mat et gloss, proche de ses dernières collaborations avec Magic notamment. Ce jeu de textures et de couleurs se retrouve également au sein du livre où certaines pages ont été colorisées et des illustrations pleines pages couleurs ont été insérées. Le tout s’ouvre même sur un petit « poster pin-up » !
 
Histoires courtes est donc un must-have pour parfaire toute bibliothèque graphique car elle offre en format incroyablement concis un tour d’horizon complet de Junji Ito.

19,99€ / 224 pages / 9782413049043