samedi 7 novembre 2015

Les Neiges de l’Éternel - Claire Krust

Les Neiges de l’Éternel - Claire Krust

Dans un Japon féodal fantasmé, cinq personnages racontent à leur manière la déchéance d’une famille noble. Cinq récits brutaux qui voient éclore le désespoir d’une jeune fille, la folie d’un fantôme centenaire, les rêves d’une jolie courtisane, l’intrépidité d’un garçon inconscient et le désir de liberté d’un guérisseur. Le tout sous l’égide de l’hiver qui s’en revient encore.

Note : 2 / 5


Le Japon, la neige, des youkais, ce livre me promettait une jolie aventure sur des thèmes qui m'attirent, et la magnifique couverture a fini de me convaincre à lire ce premier roman de Claire Krust. Au final, c'est un livre que je me suis forcée à terminer et qui m'a profondément ennuyé.

Le roman consiste en 5 récits qui suivent différents protagonistes à différentes époques. Dès le premier récit, j'ai trouvé le rythme très, très lent, les phrases trop longues, les descriptions et ressentis des personnages interminables. Je ne voyais vraiment pas où l'auteur voulait me mener avec ce récit tellement passif, et lorsque le récit prenait un peu de consistance, que l'histoire décollait un peu, certaines "révélations" m'ont semblé tellement prévisibles que le récit retombait, à nouveau plat et lent, comme un soufflé.

Les personnages sont très différents, et j'ai aimé pouvoir en suivre un autre à chaque récit, mais les différentes parties sont tellement courtes que j'ai eu beaucoup de mal à m'attacher aux personnages malgré l'apparition de chacun dans le récit des autres. Je n'ai pas non plus compris certains de leurs choix ni certaines de leurs réactions (le fantôme est tellement antipathique, la courtisane qui s'arrête pour dormir alors qu'il fait nuit et très froid, quelle idée !, le fils du guérisseur aurait au moins pu faire bonne figure devant le seigneur, il s'en serait beaucoup mieux sorti...) Tant de petites choses qui ont suscité en moi une vraie incompréhension et ont rendu ma lecture très pénible.

En revanche, je dois tout de même avouer que Claire Krust a réussi à créer une ambiance vraiment particulière. Si j'aurais aimé voir plus de références au Japon et à sa culture, j'ai adoré l'idée de l'hiver comme fil conducteur. On arrive ainsi très bien à se représenter les paysages, les bâtiments et leurs intérieurs. Je comprends aussi qu'avec ce récit très lent et passif elle voulait conférer un aspect un peu mystique et hors du temps à son histoire, mais ça m'a malheureusement plus ennuyé qu'autre chose.

Ainsi Les Neiges de l’Éternel a vraiment été une lecture pénible pour moi. Avec une histoire qui ne m'a vraiment pas convaincu, des personnages que je n'ai pas réussi à comprendre et un style d'écriture qui, au lieu de me charmer, m'a surtout ennuyé, il n'y a vraiment que l'ambiance dont je peux vous parler positivement. Je crois que j'en attendais beaucoup trop de cette lecture (comme à chaque fois qu'un livre touche de près ou de loin au Japon) et du coup j'ai été très déçue. Je peux cependant comprendre que la magie puisse opérer sur d'autres personnes, je vous conseillerai ainsi de tout de même essayer, car peut-être que vous, vous accrocherez à l'écriture de Claire Krust, mais ça n'a malheureusement pas marché avec moi.


Logo Livraddict

1 commentaire:

  1. Coucou !

    Suite à ton commentaire, je suis allée lire ton avis par curiosité. Je trouve toujours intéressant de découvrir des opinions différentes des miennes, surtout quand elles sont à l'opposé. Ton avis est bien argumenté même si je n'ai pas le même ressenti que toi. On comprend bien ce sur quoi tu n'as pas accroché. A défaut d'avoir le même ressenti que toi, je trouve que tu arrives à faire des critiques constructives :)

    RépondreSupprimer