mercredi 27 février 2019

La forêt des araignées tristes - Colin Heine


La forêt des araignées tristes - Colin Heine

Bastien est paléontologue : sa spécialité ? Étudier les créatures étranges qui naissent de la vape, ce mystérieux brouillard aux propriétés énergétiques extraordinaires qui a recouvert le monde et menace de l’engloutir un peu plus chaque jour. Tour à tour victime d’un dramatique accident en apparence banal duquel il réchappe de justesse et témoin d’un attentat, où sa survie ne tient à nouveau qu’à un fil, il voit son destin basculer. Le voilà pris dans l’engrenage d’une affaire d’espionnage d’envergure internationale, sous les feux croisés d’une société secrète d’assassins, de brutes armées et d’une agence de détectives aux méthodes douteuses. Sans compter qu’une créature cauchemardesque, tout droit venue des Vaineterres, ces zones perdues dans un océan de vape, semble bien décidée à lui faire la peau...

Note : 2,5 / 5


Attirée par sa magnifique couverture et son invitation à l'aventure dans un univers steampunk dont j'attendais d'en découvrir plus avec impatience, ce premier livre de Colin Heine fut malheureusement une déception...

J'ai tout d'abord eu énormément de mal à me plonger dans l'histoire. Je ne comprenais pas quels étaient les enjeux et quelle histoire voulait nous raconter l'auteur. Il faut dire qu'il y a beaucoup de personnages et le début nous fait partir dans plein de directions différentes. Nous suivons Bastien et son ambitieux projet de bestiaire des créatures engendrées par la vape, puis Ernest l'aventurier et son voyage vers les terres les plus dangereuses de son monde, pour ensuite passer des moments gênants avec un étrange fleuriste psychopathe, on revient par la suite sur les idées et le combat socialiste de la gouvernante de Bastien, et tous ces récits tardent à s'accorder et m'ont complètement perdus.

On comprend finalement que l'enjeu est politique, que tous ces personnages sont plongés malgré eux dans une sombre histoire d'espionnage et que s'ils ne font rien la guerre froide entre Gale et le reste du monde risque fort d'évoluer d'une façon tragique. Mais pour en arriver là... il faut vraiment s'accrocher ! J'ai trouvé le récit tellement lent, certaines scènes tellement longues et inutiles. Je rêvais d'aventure et de découverte, seul un chapitre m'a comblé sur ce point...

L'univers était pourtant prometteur : à force d'utiliser toutes sortes de machines à vapeur, une étrange brume a commencé à recouvrir la majeur partie du monde, engendrant des créatures dangereuses et obligeant les humains à ériger de grands pilier où y vivre à l'abri de la vape. Mais cet univers est tellement peu exploité et complètement secondaire, j'ai trouvé cela vraiment dommage et j'aurais adoré en apprendre plus.

Je crois que je ne m'attendais tout simplement pas à ça quand je me suis plongée dans cette lecture. Ce livre m'a complètement perdu et j'ai eu du mal à m'intéresser à son histoire. J'aurais préféré que le livre se concentre sur Ernest et nous plonge un peu plus au coeur de la vape.

Logo Livraddict

1 commentaire:

  1. Je rejoins ton ressenti de lecture : je suis passée moi aussi à côté de ma lecture. Le récit aurait pu être scindé en deux étant donné qu'il englobe deux histoires. L'univers steampunk / Belle Époque m'a plu mais je pense que les arcs narratifs n'ont pas été exploitées dans tout leur potentiel.

    RépondreSupprimer