mercredi 16 mai 2018

Le jardin secret - Frances Hodgson Burnett

Le jardin secret - Frances Hodgson Burnett

Mary Lennox est une enfant peu engageante. Privée d'affection, elle n'a jamais appris, dans son extrême solitude, à sourire ni à aimer. A la mort de ses parents, emportés par une épidémie de choléra, Mary quitte l'Inde où elle avait toujours vécu. Exilée dans le manoir anglais d'un oncle toujours absent, Mary trouve du réconfort dans l'Amitié. Elle partage avec Dickon, Colin et le rouge-gorge un merveilleux secret : un jardin oublié de tous, dont la clef, comme par magie, ouvre aussi la porte des cœurs...

Note : 4 / 5


Pour mon voyage à Londres j'avais envie de lire un classique de la littérature anglaise et je me suis très vite souvenu que j'avais Le jardin secret dans ma liseuse. Je me souviens avoir vu il y a très longtemps son adaptation cinématographique et avoir beaucoup aimé, c'est donc très rapidement que je me suis tourné vers ce livre pour me plonger dans l'ambiance british que je recherchais.

Le jardin secret est, comme beaucoup de livres datant de cette époque, très lent voire contemplatif. On y suit Mary, une petite fille qui n'a jamais reçu beaucoup d'amour et qui va devenir orpheline suite à une terrible tragédie, l'obligeant à quitter l'Inde, le pays où elle habitait avec ses parents, le seul qu'elle a jamais connu, pour aller vivre avec son oncle en Angleterre. On découvre donc en même temps que Mary les landes anglaises balayées par les vents, sa nature et la culture anglaise (si vous n'êtes pas très bon en anglais je ne vous conseille pas ce livre, certains personnages ont de forts accents yorkshire vraiment bien retranscris par l'auteure et donc difficiles à lire !) et l'histoire tout aussi tragique des habitants de ce manoir et de l'étrange jardin secret.

Et toute la magie du livre vient justement de cette découverte, du temps que l'auteure consacre aux descriptions et à l'immersion du lecteur, en même temps que celle de Mary. On a vraiment l'impression de faire partie des habitants de ce manoir et, surtout, de son jardin : et quel jardin merveilleux ! Quel plaisir de le découvrir et de sentir le temps y passer, le découvrir à travers les saisons, suivre le travail de Mary et écouter Dickon parler des animaux, de la vie tout simplement.

Car ce livre est une ode à la vie ! Un des personnages, Colin, est un garçon tout aussi triste que Mary avant qu'elle n'arrive dans le manoir et ne découvre ce que la nature a à offrir. Il a 10 ans et ne pense qu'à la mort, est hypocondriaque et ne veut pas sortir, ne se déplace même pas ! Et la façon dont il va renaître, grâce à Mary, grâce au jardin secret, est absolument merveilleuse. Cela va vous rendre terriblement heureux de voir ce petit s’éveiller, s'ouvrir à ce qu'il y a autour de lui et tout simplement aimer la vie ! J'ai trouvé ce livre tellement beau, et le fait que tout cela soit vu à travers les yeux des enfants, avec leurs jeux et leur naïveté, m'a rendue drôlement nostalgique.

Alors oui, il faut un peu de temps avant d'apprécier Mary et Colin qui sont au début des enfants vraiment insupportables alors que Dickon a très vite une place dans nos cœurs, mais cela rend le livre très réel. Comme dans la vraie vie, il faut apprendre à connaître les personnes avant de vraiment pouvoir les apprécier, et Mary et Colin finissent par tellement s'ouvrir aux autres et à ce qu'il y a autour d'eux qu'on ne peut que les adorer une fois le livre fini. Ce que je n'ai vraiment pas apprécié et qui est malheureusement propre à l'époque à laquelle le livre a été écrit, est la sexualisation des personnages. Ce sont des enfants ! et pourtant l'auteure juge les actions de Mary en les transposant à son futur de femme au foyer... Et l'espèce d’ambiguïté de sa relation avec Dickon n'a franchement pas lieu d'être !

Heureusement l'histoire et surtout les descriptions nous transportent complètement. Qu'est ce que j'ai aimé l'ambiance de ce livre ! En ce début de printemps, ce fut vraiment une lecture parfaite qui m'a fait beaucoup de bien.

Logo Livraddict

Aucun commentaire:

Publier un commentaire