mercredi 31 juillet 2019

❤ Les Dieux Sauvages, tome 2 : Le Verrou du Fleuve - Lionel Davoust


Les Dieux Sauvages, tome 2 : Le Verrou du Fleuve - Lionel Davoust

L’armée démoniaque, mi-chair mi-machine, du dieu Aska est aux portes de Loered, la ville sur laquelle repose la défense et la stabilité du royaume – le Verrou du Fleuve. Le Verrou doit tenir, ou la Rhovelle est perdue. Mériane, à la tête de maigres renforts, compte bien honorer sa propre prophétie et libérer la ville. Mais quand les hommes se mêlent de contrarier les Dieux, elle en est réduite à limiter les dégâts. 
Face au désespoir qui s’installe, elle incarne le seul espoir du peuple, et l’instinct de survie fait taire, pour un temps, les dissensions. Pour autant, les manigances politiques se poursuivent en coulisses, et la guerre commence à peine que certains préparent déjà l’après. 
Mais sur la route du Verrou du Fleuve, son mythe s’écrira avant tout dans le sang, la terreur et la peine.

Note :  coup de cœur

Il est assez rare que je lise la suite d'une série aussi vite (habituellement je laisse facilement passer 6 mois avant de m'y replonger) mais les personnages des Dieux Sauvages me manquaient tellement qu'il fallait que je reprenne ma lecture.

A la fin du premier tome, Mériane venait de s'échapper de la prison où on l'avait jugée hérétique et les troupes maléfiques d'Aska faisaient leur entrée en Rhovelle. Si Leopold est maintenant définitivement de son côté, Mériane a encore beaucoup de preuves à faire et doit toujours encore se justifier. Pourtant le temps presse, les Rhovelliens doivent organiser la résistance et personne ne semble vouloir écouter Mériane. Tout va se jouer à Loered, la ville au centre du fleuve, le pilier du royaume. Mais Mériane va-t-elle arriver à temps pour sauver la cité de l’Éternel Crépuscule ?

En un mot, ce deuxième tome est tout simplement épique ! Il n'y a qu'un seul enjeu, qu'une seule bataille durant tout le livre : Loered. Vous allez me dire, mais ça doit faire long, ça doit être lent ; pas du tout ! Car comme le premier tome, la suite est tout aussi complexe, tout aussi réaliste et c'est  juste absolument génial et monumental à lire. Il y a toujours plus d'horreurs, de monstruosités engendrées par Aska et les pouvoirs de l'ancien temps commencent petit à petit à se dévoiler.

A part le jeune roi, Erwel, les personnages n'évoluent pas beaucoup dans cette suite. C'est la réputation de Mériane qui enfle et la façon dont les autres la perçoivent qui commence enfin à changer. Mériane est toujours fidèle à elle même, forte et juste et l'on retrouve un Leopold tout aussi dévoué qu'à la fin du premier tome même s'il semble encore perdu. Certains personnages qui évoluaient séparément finissent enfin par se rejoindre. 

Mais ce qui m'a le plus marqué dans Le Verrou du Fleuve est l'aspect divin et leurs secrets. Wer commence sérieusement à me terroriser alors qu'il est censé être du côté de Mériane. On sent que ce n'est pas une simple guerre du bien contre le mal. Il y a quelques chose de plus derrière tout ça. Aska et Wer entraînent les humains dans leur petite guerre fratricide, et ça en est presque un jeu pour eux. Je sens que dans le prochain tome Mériane va apprendre des choses qui ne vont pas du tout lui faire plaisir.

De nouveaux personnages font leur entrée comme Thormig, le gouverneur-duc de Loered, ou encore Maragal, le chronète qui va suivre Mériane afin de garder une trace de ses aventures. Dans ce deuxième tome on ne retrouve que peu d'échanges entre Wer et Aska dans l' "Ailleurs" mais des passages de ce que je pense être le Livre de Mériane, celui que va écrire Maragal.

Ce deuxième tome est tout aussi génial que le premier, tout aussi grandiose et ambitieux. Je suis amoureuse de l'univers, des personnages et des tournants toujours plus complexes que prennent les événements. Je n'ai juste qu'une envie : me jeter sur le tome trois, maintenant, tout de suite.


Les Dieux Sauvages, tome 2 : Le Verrou du Fleuve
23,00€ / 502 pages / 9782375790502

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire