mercredi 13 mai 2020

Cogito - Victor Dixen


Cogito - Victor Dixen

Un don du ciel... 
Roxane, dix-huit ans, a plong√© dans la d√©linquance quand ses parents ont perdu leur emploi, remplac√©s par des robots. Sa derni√®re chance de d√©crocher le Brevet d'Acc√®s aux Corporations : un stage de programmation neuronale, une nouvelle technologie promettant de transformer n'importe qui en g√©nie. 
...ou un pacte avec le diable ? 
Pour les vacances de printemps, Roxane s'envole pour les √ģles Fortun√©es, un archipel tropical futuriste enti√®rement d√©di√© au cyber-bachotage. Mais cette m√©thode exp√©rimentale qui utilise l'intelligence artificielle pour " am√©liorer " la substance m√™me de l'esprit humain est-elle vraiment s√Ľre ? En offrant son cerveau √† la science, Roxane a-t-elle vendu son √Ęme au diable ? Demain, l'intelligence artificielle envahira toutes les strates de la soci√©t√©. 
L'ultime frontière sera notre cerveau.

Note : 3 / 5


Reçu dans la box Mille et un livres spéciale Victor Dixen, j'ai mis un peu de temps avant de le lire car j'en avais vraiment marre de le voir partout. Maintenant que la vague est un peu retombée je le découvre enfin et je me rends compte que les livres de Victor Dixen ne sont tout simplement plus fait pour moi.

Dans le genre science-fiction, les livres d'anticipation comme Cogito sont g√©n√©ralement ceux que j'aime le moins. Moi ce que j'aime c'est l'espace, les nouvelles races et cultures, √™tre vraiment d√©pays√©e quoi. Mais je dois dire que le monde futuriste cr√©√© par Victor Dixen m'a beaucoup plu. J'ai tout de suite r√©ussi √† me le repr√©senter. Cette soci√©t√© hyper connect√©e o√Ļ les robots prennent beaucoup de place est vraiment int√©ressante.

Mais ces robots ne font pas que le bien. C'est tout le propos du livre d'ailleurs : réussir à trouver un équilibre entre les humains et les machines. Roxane, le personnage principal, est le fruit des problèmes de cette société. Père alcoolique, mère décédée dans un accident de travail, la famille de Roxane chute de plus en plus à mesure que les robots prennent toujours plus de place dans la société. Ses parents étaient comptables et vivaient très bien avant d'être remplacés par des robots. Maintenant ils vivent dans les étages les plus bas du Bois-Joli et Roxane sombre dans la délinquance. Sa seule chance d'échapper à son groupe de copines qui la tire vers le bas est de réussir son BAC. Mais pour avoir accès aux corporations et à un avenir, il faut viser le 19,5/20 ! Sa seule solution : être acceptée en tant que boursière au stage de programmation neuronale de Noosynth (spoiler alert : elle va être prise)

Mais d√®s les premi√®res pages aux c√īt√©s de Roxane je d√©chante : le r√©cit √† la premi√®re personne nous annonce tout de suite qu'on va devoir √™tre coll√© aux baskets de ce personnage. Et ce personnage est tellement clich√© (on parle de m√®che devant les yeux, de collier √† clous et de rouge √† l√®vre noir quand m√™me) que j'ai eu du mal √† m'y attacher. Victor Dixen s'est peut-√™tre un peu trop forc√© pour plaire aux jeunes. Et √ßa ne se limite pas qu'√† Roxane, il y a aussi une bonne dose de romance gentillette, des passages √©ducatif (qui sont int√©ressants, mais restent beaucoup trop en surface -faudrait pas perdre les ados !), de la recherche de soi, de l'h√©ro√Įsme et une fin carr√©ment utopique (et du coup pas du tout plausible) Bref, il coche les cases. Mais ce qui est √©tonnant c'est que c'est vraiment ma√ģtris√©, c'est bien √©crit, on sent que Victor Dixen a boss√©, qu'il a fait des recherches, qu'il a voulu bien faire. Mais avec moi, √ßa ne marche plus. C'est beaucoup trop jeunesse, beaucoup trop propre !

Et c'est dommage parce que du coup tout est en surface. Ses propos autour de l'intelligence artificielle sont vraiment int√©ressants mais il ne va pas assez loin. C'est une dissertation parfaite, comme celle que l'on attend au lyc√©e : il utilise les propos des grands noms de la philosophie et de la science pour appuyer le sien et faire avancer son histoire. Mais il ne transcende pas toutes ces pens√©es, il en fait simplement un catalogue jusqu'au point de rupture classique o√Ļ la machine se retourne contre son cr√©ateur.

Mais les ados vont adorer ! Le livre coche toutes les cases qu'il faut, il est parfait. Victor Dixen a vraiment bossé pour qu'il le soit et j'en suis vraiment admirative. Mais avec moi ça ne marche plus, ça ne m'intéresse plus. J'attends vraiment autre chose de mes lectures. Bref, je suis vieille. Mais ça ne m'empêchera pas de le conseiller.


" Les livres sont des armes pour survivre, [...] leurs histoires nous aident à surmonter les épreuves de la vie. " - Cogito


Cogito
19,90€ / 537 pages / 9782221241721

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire