lundi 5 octobre 2015

Haut-Royaume, tome 1 : Le Chevalier - Pierre Pevel



Haut-Royaume, tome 1 : Le Chevalier - Pierre Pevel

Un homme, un royaume, un destin. Il avait nom Lorn Askariàn. Certains disent que le malheur arriva par lui et d'autres qu'il fut celui par qui tout fut sauvé. Dans ses veines coulait le sang noir des héros condamnés.
Le Haut-Royaume connaĂ®t sa pĂ©riode la plus sombre. Le roi est affaibli et la rĂ©bellion gronde aux frontières du territoire. En dernier recours, le souverain libère Lorn de ses geĂ´les et le nomme Chevalier du TrĂ´ne d’Onyx, chargĂ© de protĂ©ger l’autoritĂ© royale. HĂ©ros valeureux et juste, Lorn est une figure d’espoir pour le peuple, mais il poursuit Ă©galement un but secret : retrouver ceux qui l’ont maintenu en captivitĂ©, les uns après les autres… et leur faire sentir le goĂ»t de la vengeance.

Note : 4 / 5


C'est grâce Ă  lecteurs.com et Ă  leur Ă©vĂ©nement Explo'Book que j'ai aujourd'hui la chance de pouvoir vous chroniquer un nouveau livre de Pierre Pevel, merci beaucoup Ă  eux ! Très diffĂ©rent du Paris des Merveilles que j'ai lu il y a peu, Pierre Pevel m'a cependant autant sĂ©duit, ou presque, avec ce premier tome de sa dernière sĂ©rie : Haut-Royaume.

Si j'ai difficilement accroché avec la première partie, et que j'ai eu du mal à me plonger pleinement dans le livre, ce début est cependant nécessaire à l'introduction et à la compréhension du personnage principal, Lorn. Le début est très sombre et psychologique, mais l'action plutôt lente. Pierre Pevel en profite aussi pour développer l'univers dans lequel évoluent les personnages. Un univers de fantasy comme on en croise beaucoup mais qui, une fois la première partie derrière nous, se mêle à un récit épique vraiment efficace et qui fait mouche.

L'histoire est ambigu car Pierre Pevel nous laisse beaucoup dans le noir. Les complots s'enchaînent et on continue de lire, encore et encore, pour espérer en connaitre le fin mot. Il nous donne cependant juste ce qu'il faut d'indices pour ne pas nous frustrer et pour que l'on puisse rassembler les pièces du puzzle nous même. Mais ça n'empêche pas le récit de se compliquer et de gagner en richesse, pour notre plus grand plaisir. On trépigne, car la cause semble désespérée, mais c'est ce qui fait que l'histoire est si épique. A partir de la deuxième partie, l'action ne cesse jamais et la fin de ce premier tome est à se taper la tête contre un mur. Pierre Pevel est un sadique.

Le personnage principal, Lorn, est lui aussi très compliqué. Il n'est pas revenu sans séquelles de Dalroth, la terrible prison où il a été injustement enfermé pendant 3 ans. Il doit se reconstruire, mais tout comme la cause qu'il défend, on se rend compte petit à petit que cette reconstruction semble désespérée. Il ne pourra plus jamais être le même. J'ai énormément aimé ce personnage qui n'est ni bon ni vraiment mauvais, et j'ai adoré sa relation avec ses amis d'enfance Alan et Enzio. Plus largement, les personnages que l'on rencontre dans ce premier tome sont tous vraiment bien construits, et même s'ils sont nombreux on s'attache vraiment à chacun d'eux.

Le style de Pierre Pevel, bien que très différent du style du Paris des Merveille car beaucoup plus sérieux et sombre dans le Haut-Royaume, m'a vraiment beaucoup plu. Comme dit plus haut il s'attache à vraiment dire ce qu'il faut, même les descriptions sont concises mais efficaces. Le lecteur est amené à lire différents points de vue, même parfois celui des méchants, c'est vraiment intéressant, on sait cependant pertinemment que l'auteur joue avec ces procédés pour donner du suspens à son récit. J'ai aussi beaucoup apprécié les petits extraits des Chroniques (des écrits racontant l'histoire du monde du Haut-Royaume) que l'on pouvait retrouver au début de chaque chapitre et qui nous en apprennent vraiment beaucoup. D'ailleurs j'aurais beaucoup aimé retrouver une carte au début du livre pour me faire une meilleure idée de ce monde.

Cette série dont deux tomes seulement sont pour le moment sortis s'annonce comme une grande série de fantasy. Epique, sombre, avec des personnages attachants, un monde riche et des complots de plus en plus nombreux, Pierre Pevel a de quoi en faire quelque chose de grandiose. Dans tous les cas, après la fin intenable qu'il nous offre dans ce premier tome, il est impossible de ne pas avoir envie de continuer l'aventure !

Logo Livraddict

1 commentaire:

  1. Mon mari a adoré ce livre, il faut que je le sorte de ma PAL :)

    RĂ©pondreSupprimer