vendredi 28 juin 2013

Northanger Abbey - Jane Austen

Northanger Abbey - Jane Austen

La jeune Catherine Morland visite pour la première fois la ville de Bath, en Angleterre. Elle y rencontre son amie Isabella Thorpe et son frère, mais également le captivant Henry Tilney. Ce dernier l'invite à séjourner à l'Abbaye de Northanger, propriété de son père, lieu que Catherine s'imagine à tort mystérieux et effrayant, tout droit sorti des Mystères d'Udolphe d'Ann Radcliffe. Une idylle se développe entre Catherine et Henry Tilney. La confrontation de leurs points de vue sur la littérature et leurs discussions sur l'Histoire et le monde amènent Catherine à gagner en maturité, au travers d'un parcours initiatique.

Note : 3 / 5


J'ai lu ce livre en prévision de mon cours de Littérature Britannique où il est au programme. Autant vous le dire : j'ai été super heureuse de découvrir qu'on allait étudier du Jane Austen cette année ! J'avais déjà lu Orgueil & Préjugés et j'avais beaucoup aimé, et j'ai entendu beaucoup de bien de Northanger Abbey, notamment que c'était le meilleur des Austen. Pourtant, je ressors de ma lecture sans vraiment savoir quoi en dire...


J'ai aimé l'histoire, ça il n'y a aucun doute. Tout comme Orgueil & Préjugés, c'est une jolie histoire d'amour, mais aussi l'histoire d'un passage a l'âge adulte. On suit Catherine qui, au fil des pages, des obstacles et des désillusions, gagne en maturité.

Pourtant, je n'ai pas pu pleinement apprécié ma lecture a cause de toute l'ironie et la morale avec lesquelles ont été écrit le livre. Austen n'a de cesse de se moquer de ses personnages et des règles et coutumes de son époque. Les personnages le méritent, d'accord, mais Austen se moque tellement de tout le monde qu'on arrive pas à s'accrocher aux personnages tellement on fini par tous les trouver : cruches pour les femmes, et prétentieux pour les hommes. Et lorsque Catherine finit par un peu s'améliorer, Austen enchaine sur une morale qui ne m'a pas vraiment enchantée.

La deuxième partie du livre change du tout au tout lorsque Catherine arrive dans l'abbaye. Catherine, comme beaucoup d'autres jeunes femmes de son époque, aime beaucoup les romans gothiques, des romans d'épouvante en somme. Mais voila, les romans gothiques, Jane Austen, elle, elle n'aime pas ça, ça perverti les jeunes filles qui finissent par penser à des choses horribles, etc, etc... vous voyez le topo... Et du coup elle en dresse une grosse parodie dans son livre. Et ça, j'ai pas aimé du tout. Aujourd'hui le débat c'est sur les jeux vidéos qui rendraient les jeunes fous, à l'époque c'était les romans gothiques, faut arrêter quoi... C'est comme si Austen avait écrit ce livre sur un coup de tête parce qu'elle en avait marre que les romans gothiques aient plus de succès que les siens (ce qui expliquerait pourquoi elle ne l'aurait jamais publié elle même...)

Donc, si l'on omet le style d'écriture qu'a voulu utiliser Austen pour dénoncer toutes ces horribles choses (remarquez ma super ironie, et encore, pour le coup c'est plus du sarcasme ahem...) Northanger Abbey est tout de même plus plaisant à lire qu'Orgueil & Préjugés car beaucoup plus simple. Avec Orgueil & Préjugés, on tournait vraiment beaucoup en rond et c'était parfois long. Northanger Abbey est vraiment plus fluide, plus léger et plus prenant. J'avais vraiment envie de connaître la suite à cause des nombreux rebondissements qui donnaient vraiment un bon rythme au livre.

Je ne l'ai donc pas trop aimé ce roman, mais j'ai tout de même hâte de l'étudier. Mon avis changera peut être après l'avoir étudié plus en profondeur !


J'ai aimé
L'histoire vraiment prenante
Le style beaucoup plus léger et moins pompeux que dans Orgueil & Préjugés

Je n'ai pas apprécié
L'ironie et la morale trop présentes


Logo Livraddict

5 commentaires:

  1. C'est cool que tu l'étudies cette année ! J'espère que tu nous en reparleras quand tu sauras tout ce qu'il faut savoir pour l'adorer !!
    Comme je l'ai lu en VO (et que je ne suis pas experte en anglais pour l'instant) j'étais plus préoccupée par ma compréhension que par la morale, ça ne m'a pas autant choquée que toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vraiment super hâte de l'étudier et d'en apprendre plus sur ce petit livre.
      C'est super de l'avoir lu en anglais ! La morale et l'ironie m'ont vraiment choquées oui, et c'est bizarre que tu ne t'en sois pas rendue compte parce que c'est encore plus présent dans le texte anglais que la traduction.
      En tout cas merci pour ton commentaire !

      Supprimer
  2. Alors là tu vois, on a eu un ressenti totalement différent car perso, j'ai préféré OP à Northanger Abbey ! C'est surtout dû au fait que je n'ai pas accroché à l'héroïne même si l'humour mordant dont l'auteur distille ses pages est jubilatoire !
    P.S : c'est Kincaid, mais je n'arrive à me connecter qu'avec un compte google (il faudrait que tu puisses mettre la fonctionnalité nom+URL, ça serait plus simple pour laisser des commentaires ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, ça fait aussi genre 2 ans que j'ai lu Orgueil et Préjugés, je me souviens juste d'avoir été un peu déçue. Après j'ai pas adoré Northanger Abbey non plus uhuh
      (Et je vais voir ce que je peux faire en ce qui concerne le compte)

      Supprimer
  3. je n'ai pas été sensible à l'humour qui est visiblement présent... je suis contente d'avoir lu du Jane Austen mais je n'ai pas été particulièrement emballée par cette lecture!

    RépondreSupprimer